Comment la France s'est-elle construite ? D'où vient le nom de chaque Province ? Leurs Spécialités et leurs Traditions...

Yves Denizot fait ses recherches et travaille seul, bénévolement. Si vous appréciez l'histoire comme il vous la raconte sur nos provinces historiques de France et souhaitez participer aux frais inhérents à la création, au maintien et aux articles de ce site,

Vous pouvez le faire sur Paypal.me - Merci de votre soutien

 

Une collection est en cours d'édition chez TheBookEditions, vous pouvez (vous) offrir le livre de chaque province

"Les Provinces Historiques de France"

LA PICARDIE

05/06/2022

LA PICARDIE

Nous voici arrivés en Picardie, province clé du royaume de France, œuvre de Louis XI. Appelée "les villes de la Somme", elle était un ancien fief des francs, frontière avec l'empire romain.

Petit rappel d'histoire...

Nous sommes en pleine guerre de cent ans. 

Je vous rappelle les détails dans mon livre mais retenez que la situation du royaume de France n'est pas brillante : la Bourgogne est alors la grande puissance de l'Europe occidentale avec les terres acquises principalement par mariage avec, au départ, celui de Philippe le Hardi et la comtesse de Flandre.

Les flamands ont toujours donné du fil à retordre aux rois de France et les faits sont exposés dans le livre mais rappelez vous, pour ceux qui me suivent, du peuple qui crie "Ferrand te voilà ferré !" Cela ne sera pas la dernière révolte de la Flandre. Oh que non !

Il faut dire que cette province est très riche avec le port de Bruges où débarque la laine anglaise et favorise ainsi l'industrie drapière flamande.

Meilleurs tissus d'Europe, ils sont vendus dans les foires de Champagne où les marchands ont de bons avantages grâce au comte de Champagne

 

Avant d'aller lire la solution dans le livre,

Question d'école :

Quels seraient ces avantages ?

 

Pour mater la rébellion des tisserands, le roi de France envoie son ost.

Seulement, il aurait fallu étudier le sol avant de s'y engager : les terres de Flandre sont boueuses et les lourdes armures + les chevaux carapaçonnés s'enlisent !

 

Un vrai massacre ! Les éperons d'or des chevaliers sont récupérés et placés en trophées dans l'église de Courtrai le 11 juillet 1302.

 

Bon, comme bien souvent, pour arranger les choses, un mariage est consenti :

celui de la comtesse de Flandre Marguerite et le cousin du roi de France, le duc de Bourgogne Philippe de Rouvres qui... malheureusement meurt de la peste sans descendance. 

 

Il y a urgence à ne pas laisser la veuve se marier avec un étranger (nous sommes en pleine guerre de cent ans), c'est Philippe le Hardi, frère cadet de Charles V, qui est pressenti pour reprendre le duché de Bourgogne en épousant la comtesse.

Selon les règles en vigueur, le duché revient de droit au roi de France ainsi la Bourgogne et la Flandre appartenaient au royaume de France.

 

C'est fini ? Non !

Nouvelle révolte car les flamands aiment bien les anglais qui leur vendent l'or blanc... 

 

Mais c'est quoi cet or blanc ? 

Réponse page 12 du livre 

 

le roi de France (13ans) accompagné de son tonton le duc de Bourgogne vont leur filer une bonne raclée. C'est sur le chemin du retour, passant par Courtrai, qu'il apprend que les éperons d'or sont conservés dans l'église... Furieux, il fait incendier la ville ! Non, mais...

 

Seul, le Jacquemart (sonneur de cloche) sera sauvé ! 

Dans mon livre sur la Bourgogne, je vous raconte cette histoire mais je ne vous ai pas tout dit car au cours de mes recherches, voilà que j'apprends que notre Jacquemart, c'est 269 ans de célibat !!! Et pourtant, il a femme et enfants mais c'est une toute autre histoire, pas très claire d'ailleurs.

Certaines dates se contredisent et comment peut-on avoir une famille en étant puceau ?

 

Vous savez où trouver les réponses ;-)

 

Et les éperons d'or ? Ben, ils ont disparu... peut être pas pour tout le monde ou alors, fondu dans l'incendie ? Encore un mystère de plus.

Avez vous des renseignements là-dessus ? Je prends.

 

Bon, revenons à notre Picardie :

Les mariages arrangés c'est bien mais cela a aussi quelques inconvénients comme les crises de démence de plus en plus fréquentes du roi Charles VI.

Le royaume est gouverné par ses oncles : le duc d'Orléans et le duc de Bourgogne qui ne s'entendent pas d'où une guerre nommée "guerre des Armagnac et des Bourguignons" où tous deux y laisseront leur peau.

 

La situation devient catastrophique pour la France avec Philippe le Bon qui s'allie aux anglais. Paris est pris, Jeanne d'Arc blessée... Charles VII se réfugie à Bourges... la Bourgogne est toujours là avec sa puissante armée. 

Jeanne d'Arc va tenter de faire barrage aux bourguignons mais les choses tournent mal, elle s'enfuit pour se réfugier dans la ville de Compiègne mais le pont-levis est relevé avant qu'elle n'ait le temps de s'y engouffrer. Elle est faite prisonnière, livrée au anglais et on connait la fin de l'histoire.

 

Qu'advint il de ceux qui relevèrent le pont-levis trop tôt ? L'histoire n'en dit mot mais Compiègne fête toujours Jeanne d'Arc... un acte de contrition ? Allez savoir !

 

Charles VII décide qu'il est temps de faire la paix avec son cousin, le duc de Bourgogne.

Il doit s'agenouiller et demander pardon pour le meurtre de son père dont il porte toujours le deuil !

Bon, un accord est convenu : le roi de France cède les villes de la Somme moyennant quand même une somme rondelette qui lui permettra de se payer une armée professionnelle et pour cette histoire, il faut vous reporter au livre sur l'Ile de France ce qui permet de battre les anglais à Castillon-la-Bataille et ainsi, mettre un terme à une guerre qui dura cent ans !!

 

Bel arrangement pour le duc de Bourgogne qui possède déjà tout le nord de la France !

 

Seulement, il y a une clause au contrat : le roi de France peut racheter les villes de la Somme s'il en a les moyens... et les descendants des "tontons" vont le faire : Louis XI et Charles le Téméraire. 

Le premier est économe, rusé et tenace, surnommé "l'universelle aragne". Il gouverne seul avec ses proches conseillers, des gens du peuple. 

l'autre est tout le contraire : suffisant, sûr de lui, il aime le grand luxe. Il crée la Ligue du Bien Public qui veut chasser le roi de France.

Bien sûr, ils ne s'entendent pas et bien sûr, une bataille sanglante a lieu près de Paris. 

Ouf ! Louis XI gagne et propose de racheter les villes de la Somme. 

Tout se passerait bien SI Charles n'apprenait que sa bonne ville de Liège s'est révoltée : une révolte financée par... Louis XI !

Plus question d'accord. Le roi est fait prisonnier et ne sera libéré qu'après avoir signé un acte s'engageant à respecter tous les droits du duc qu'il s'empressera de ne pas respecter une fois libéré !

La raison ? 

"-  Les rois ne s’engagent que sur les traités signés avec d’autres rois, les autres ne valent rien"

Et toc !

Du coup, la guerre entre ces deux-là continue. 

Charles marche avec son armée sur Paris mais échoue lors du siège de Beauvais... ravage par dépit toute la Normandie

Quant à Louis XI, ils demandent aux habitants de Beauvais de fêter leur succès ce qu'ils continuent de faire chaque année !

 

La guerre continue entre ces deux-là :

Charles doit passer par la Lorraine pour aller de la Bourgogne jusqu'à ses terres de Flandre. 

Ce qui serait bien, ce serait de marier sa fille au fils du duc de Lorraine et comme ça, tout est réglé !

Mais Louis XI ne semble pas d'accord : le fils du duc meurt subitement... bizarre, bizarre... et c'est un copain de Louis XI, très hostile au duc de Bourgogne, qui prend la place... encore plus bizarre. 

 

Forcément, Charles n'est pas content : il va assiéger Nancy mais la colère est mauvaise conseillère n'est ce pas ? Il va être tué.

Belle aubaine pour son ennemi d'autant que le duc n'a qu'une fille, Marie, bien trop jeune pour lui succéder. 

Louis XI rafle tout. 

Bon, ce n'est pas aussi simple que cela comme je vous l'explique dans le livre.

En tous cas, c'est comme cela que les villes de la Somme deviennent la Picardie... en lien avec les bandes picardes (les écorcheurs) à l'origine du premier régiment officiel de l'armée française.

 

Question d'école :

d'où vient le nom de Picardie ?

Et pourquoi trois petits lions rouges sur le blason de la Picardie ?

 

Encore des histoires de mariages arrangés... et d'accord signé pour obtenir libération et non tenu !

C'est pourquoi les guerres ne s'arrêtent jamais au royaume de France. 

 

Tout cela est dans le livre avec deux photos intéressantes sur la Picardie historique (en arc de cercle) et la Picardie moderne (forme rectangulaire). 

                                     

 

Bon, quittons l'histoire pour traverser la Picardie d'est en ouest :

Devinette : commune qui a le nom le plus court de France ? 

91 habitants, se trouve dans le Santerre...

c'est Y bien sûr !

 

La Thiérache, région frontalière donc souvent envahie, les églises sont fortifiées comme celle de Plomion, Morgny-en-Thiérache, Dohis, Parfondeval, Archon, Montcornet, Chaourse, Burelles, Prisces, Gronard...

 

Au sud de Vervins, un village du temps des francs a été reconstitué à Marle

Vervins se caractérise par ses rues pavés, ses maisons à toit aigu et cheminées de brique.

Au nord, on se rapproche de la frontière belge et on retrouve des églises fortifiées comme La Bouteille, Wimy, Marly-Gomont, Englancourt, Beaurain...

Hirson est le point de départ de la forêt Saint Michel et ses étangs où vivent des cigognes noires.

A La Capelle, l'hippodrome a un anneau de vitesse de 1609m de long.

   C'est à 3km au nord de cette ville que le clairon Sellier sonna le "cessez-le-feu" le 7 novembre 1918.

Guise est une petite ville agréable, verdoyante, baignée par l'Oise où vous verrez le château des puissants ducs de Guise à la tête de la Ligue Catholique.

 

Le Vermandois où la Somme prend sa source. Saint Quentin en est la capitale : sur la Grand'Place qui donne une idée de l'importance que put avoir la ville, il y a la statue en couleur du portraitiste officiel de Louis XV, Quentin de La Tour.

Non moins grandiose, la basilique qui abrite les reliques de Saint Quentin, évangélisateur et martyr.

Le campanile de l'hôtel de ville abrite un carillon de 37 cloches qui sonne chaque heure mais joue aussi de la musique classique mais "pas que"... Johnny Halliday aussi !

  Très intéressant

 

A la pentecôte, c'est la fête du bouffon avec ses géants... tiens, c'est amusant car j'écris ce synopsis aujourd'hui 5 juin 2022, week-end de pentecôte !

 

Une curiosité à voir : le souterrain de Riqueval de 5 670m de long permettant de franchir le plateau du bassin de la Somme à celui de l'Escaut, creusé sous Napoléon où, jusqu'en 1863, le halage se faisait par la force de 7/8 hommes et sa traversé durait de 12 à 14 heures ! Un travail de titan.

les hommes furent remplacés par les chevaux puis par un toueur à vapeur. 

Aujourd'hui, c'est un toueur électrique tracté à l'aide d'un treuil qui fait le boulot.

 

Le Santerre, capitale Péronne, frontière des possessions des ducs de Bourgogne qui passèrent aux Habsbourg d'Autriche puis à l'Espagne...

On parle beaucoup de Verdun mais la bataille de la Somme en 1916 fut plus meurtrière ! C'est aussi là que Marie Fouré organisa en 1536 la résistance face à Charles Quint.

 

La basilique ND de Brébières, complètement détruite lors de la bataille de la Somme fut rebâtie en 1929 : un obus, tombé sur le dôme, fit tomber la statue de la vierge qui resta suspendue pendant plusieurs années. On disait que la guerre serait finie lorsqu'elle tomberait. Cela arriva le 16 avril 1918 mais la guerre continua jusqu'en novembre... 

Un circuit du souvenir permet de se recueillir sur les champs de bataille où 420 000 britanniques, 200 000 français et 450 000 allemands tombèrent.

 

Ham, ancienne place forte et son hôtel de ville où fut emprisonné le futur Napoléon III qui s'évada en 1846.

Le troisième week-end d'avril, c'est la sortie de T'chou Jacques

 

Question d'école :

Où est né Parmentier, le propagateur de la pomme de terre en France ?

 

La réponse dans... hé bien non... je vous le dis, ha ha : c'est à Montdidier !

 

L'Amiénois... fait penser à Amiens bien sûr.

C'est une belle ville avec sa cathédrale certainement la mieux proportionnée de France dont Auguste Rodin disait : " - C'est l'empire absolu de l'élégance suprême"

Mais prenez le temps de flâner place du Don, quai Bélu puis partez à Naours pour visiter la cité souterraine creusée dans la craie et aménagée en souterrains-refuges redécouverte par l'abbé Danicourt en 1887.

Doullens et le beffroi de la citadelle construite par François 1er pour défendre la frontière puis renforcée par Louis XIV... pour finir par servir de prison...

Est-ce que le géant Florimond Long Minton y a séjourné ? On dit qu'il est revenu en 2007...

 

Le Ponthieu, capitale Abbeville "la résistante" des invasions. Voir la place Max Lejeune, la collégiale Saint Vulcran.

Dans le livre, je vous parle de deux personnages importants :

Josse Van Robais, un drapier hollandais grâce à qui nait la manufacture des Rames

Jacques Boucher de Perthes, directeur des douanes, passionné de préhistoire...

 

Connaissez vous la tourbe de la vallée de la Somme ?

Noire et épaisse, elle provient de la décomposition des végétaux des marais.

C'était le charbon du pauvre.

 

Tailly-l'Arbre-à-Mouche dont le château appartenait à Philippe de Hauteclocque qui n'est autre que le maréchal Leclerc ! D'ailleurs, son char de commandement porte le nom de Tailly.

 

Un autre château : celui de Rambures. C'est un château fort d'architecture militaire en briques du 15ème siècle qui appartient à la même famille depuis 600 ans ! Rien comparé à celui de Regnières-Ecluse, magnifique et élégant, habité et géré depuis 10 siècles par la même famille !!

 

Saint-Riquier, ancienne cité de Centule s'est développée autour de son abbaye, fondée par Saint Riquier, un propriétaire terrien converti au christianisme.

Crécy-en-Ponthieu, lieu de la bataille de Crécy, première défaite de l'armée française pendant la guerre de cent ans ! Encore elle ? Oui, cent ans... c'est long ;-)

 

L'abbaye de Valloires et ses jardins dessinés par Gilles Clément en 1980 à visiter sans oublier d'admirer le site d'une beauté particulière, entre bois et prairies du val d'Authie.

 

Le Marquenterre, au nord de la baie de Somme et son parc ornithologique et le Vimeu, au sud, entre la Somme et la Bresle, fleuve frontalier avec la Normandie.

Fort Mahon Plage, ancien petit hameau de pêcheurs, prend ce nom en 1756 en l'honneur de la victoire française de Port Mahon sur les anglais à Minorque, île des Baléares.

 

C'est à l'occasion de cette victoire que fut créée... QUOI ??? Qui saura me le dire ?

Aller voir page 99

 

Le beffroi de Rue est un joyau de l'architecture picarde.

Saint-Valéry-sur-Somme, ville commerçante, populaire, balnéaire et cité médiévale.

A la pointe du Hourdel, vous n'avez pas la berlue si vous voyez un phoque... c'est là que se trouve la plus importante colonie en France.

Pas très confortable mais bleus sont les galets de la place de Cayeux-sur-Mer.

Ault et d'impressionnantes falaises de craie.

 

Dans le boulonnais, région côtière du Pas-de-Calais, belle vue sur la mer depuis le mont Saint Frieux. Vous y rencontrerez certainement "le colosse en marbre blanc"

  Oui, c'est lui ! Magnifique et costaud.

 

L'hôtel de ville, le beffroi à Calais et la statue des bourgeois de Calais réalisée par Auguste Rodin. Le carillon électronique sonne les heures sur l'air de la Dame Blanche du compositeur François Adrien Boieldieu.

 

Bien sûr, Calais c'est la DENTELLE ! Lingerie de luxe, robes de grands couturiers comme Dior, Givenchy, Chanel... on la retrouve sur les costumes et les masques du carnaval de Venise !

 

En continuant vers le sud, Blériot Plage, là où partit Louis Blériot en 1909 pour la première traversée de la Manche en avion !

Le cap Blanc-Nez et sa falaise de 134m de haut d'où on aperçoit, en face, les falaises de Douvres.

La plage de Wissant, là où vous trouverez le flobart, un bateau d'échouage qui peut accoster sans aller au port grâce à son fond plat.

Il y aussi le cap Gris-Nez d'où l'on voit Wissant, Blanc-Nez, la côte anglaise et celle d'Opale.

Le fort d'Ambleteuse vers Boulogne-sur-Mer.

Boulogne-sur-Mer, le plus grand port de pêche de France.

Au Châtillon, vous rencontrerez dès 5 heures les marins-pêcheurs. Si vous voulez de la fraîcheur, c'est le bon endroit !

 

Bon, je pense que tout le monde a au moins entendu parler du plus grand aquarium d'Europe !

Chez Nausicaa...

 

Boulogne est rattaché à la France grâce à la guerre que se voue Louis XI et le duc de Bourgogne :

Une chapelle érigée en l'honneur de la vierge, arrivée en 636 sur un vaisseau sans voilure ni équipage, sur le rivage, devient un lieu de pèlerinage où viennent tous les rois de France.

Louis XI s'empare du comté qui appartient à... son ennemi préféré... se proclamant "vassal de la Madone"... la chapelle devient une basilique.

 

Nous allons vers les quartiers de plus en plus chic comme Hardelot-Plage, Le Touquet-Paris-Plage

et pour le char à voile : Berck-sur-Mer

Montreuil-sur-Mer, c'est une redoutable forteresse dont vous avez entendu parler si vous avez lu ou vu "Les Misérables" de Victor Hugo

Le charme d'une ville à la campagne, c'est Hesdin

 

Spécialités du Terroir

De Thiérache : 

  • le maroilles, fromage à l'odeur puissante, l'aspect d'un pavé orangé tradition depuis le 7ème siècle !
  • la tarte au maroilles 
  • le cidre qu'on retrouve dans beaucoup de plats cuisinés
  • la confiture de lait de Picardie (une bêtise d'un chef cuisinier de l'armée napoléonienne)

Du Vermandois :

  • l'andouille
  • le confit d'oignons
  • la tarte aux pommes de terre
  • le croustillon picard
  • le cugnot

Du Santerre :

  • la blanche de Péronne (c'est de la bière)
  • la flamiche aux poireaux
  • la tarte à l'badré (aux pommes ou aux pruneaux)
  • la soupe des hortillons
  • la ficelle picarde
  • la rabote picarde

Dans le Ponthieu

  • le bisteu picard
  • le gâteau battu d'Abbeville (mais pourquoi est il battu ?)

Dans le Marquenterre

  • on s'approche de la mer, donc tous les fruits de mer
  • la pomme de terre vitelotte (peau noire et chair violette)

Dans le Vimeu

  • les moutons de pré salé
  • la juliette des sables (une autre pomme de terre)
  • le rollot (fromage couleur orangée mais rond)

Dans le Boulonnais

  • la fraise de Samer (cultivée pleine terre)
  • la tarte au papin

 

Les Bonnes Adresses

Le T'chiot Zinc à Amiens

L'auberge du double six de Gamaches

Le relais de la Chouette à Parfondeval

Le clos de la Fontaine Hugo à Rozoy-sur-Serre 

Au domaine des P'tits Bouchons à Péronne

La P'tite Cave à Montidier pour ses bières artisanales

La Fournée Picarde à Abbeville

L'auberge de la Marine à Crotoy

Au bistro des Pilotes à Saint-Valéry-sur-Somme

Chez Mémère Harlé à Wirwignes pour sa tarte au papin

Café du Minck à Calais et l'histoire des bourgeois de Calais, vous connaissez ? 

Vraiment bien ? A quelles conditions le roi d'Angleterre accepte de laisser la vie sauve aux calaisiens... et qui intervient pour sauver nos 6 bourgeois ?

Chez Pérard au Touquet pour sa soupe de poissons

Le restaurant des Arts toujours au Touquet

 

Autre traditions picardes

  • le ballon au poing
  • la chasse au hutteau
  • "Chés Cabotans" à Amiens

 

Comme cela, vous découvrez en même temps le patois picard

 

Prochaine étape : l'ANJOU 

 

A bientôt !