Comment la France s'est-elle construite ? D'où vient le nom de chaque Province ? Leurs Spécialités et leurs Traditions...

Yves Denizot fait ses recherches et travaille seul, bénévolement. Si vous appréciez l'histoire comme il vous la raconte sur nos provinces historiques de France et souhaitez participer aux frais inhérents à la création, au maintien et aux articles de ce site,

Vous pouvez le faire sur Paypal.me - Merci de votre soutien

 

Une collection est en cours d'édition chez TheBookEditions, vous pouvez (vous) offrir le livre de chaque province

"Les Provinces Historiques de France"

LE LYONNAIS 1ère partie

30/09/2021

LE LYONNAIS 1ère partie

Lorsque nous parlons de cette province "Le Lyonnais", de suite, nous pensons à Lyon bien sûr et donc au département du Rhône... Et pourtant, cette province va bien au-delà puisqu'elle englobe le département de la Loire avec, comme ville principale, Saint-Etienne. En fait... 

En fait, cette région est divisée en trois régions historiques : Le Lyonnais, le Forez et le Beaujolais !

 

L'origine du nom de Lyon remonte aux romains et à leur Dieu Lug. 

D'ailleurs, la colline de Fourvière était autrefois la colline Lugdunum. Autrement dit, la colline du Dieu Lug "le Dieu de la Lumière", comprenez-vous maintenant pourquoi la ville est appelée "ville lumière" ? 

 

Vous pouvez voir cette magnifique statue de Saint Michel le lumineux qui veille amoureusement sur la ville : il s'agit de notre Dieu Lug rebaptisé à la chrétienté.

 

C'est Jules César qui a voulu fonder une ville à cet endroit stratégique (la colline) pour irriguer la Gaule de voies romaines et y loger les vétérans des légions romaines.

 

Sur mon livre, je vous détaille ces voies qui relient

  • Lyon-Arles
  • Lyon-Cologne
  • Lyon-Boulogne
  • Lyon-Saintes

Toutes ces voies ont un but bien précis : celui des conquêtes vers la Germanie, la Bretagne, l'Angleterre... l'Amérique... 

 

C'est de là que naissent les bornes milliaires indiquant la distance

 

Tiens, au passage, savez-vous qu'avant ces bornes, la distance se comptait en nombre de pas (ce que nous sommes encore nombreux à faire... sur une petite distance ;-) Mais connaissez-vous le nom attribué à la personne chargée de cette tâche ? 

Réponse dans mon livre...

 

Bon, revenons à ces voies romaines : il était impensable que cela puisse se mesurer en nombre de pas !

Grâce à l'architecte Vitruve qui perfectionne l'odomètre (invention d'Archimède au 3ème siècle avant JC).

Rendez-vous compte qu'actuellement, nous utilisons toujours l'odomètre !! 

 

Heu... je vous laisse découvrir dans mon livre le calcul hyper savant du diamètre de la roue d'un char romain, de sa circonférence, du nombre de fois où la roue de l'odomètre va tourner, des 400 dents dont il est muni et... ouf... de la bille qui va tomber (quel casse-tête !)

 

Vitruve... Vitruve... ce nom résonne-t-il en vous ? 

Mais oui ! L'homme de Vitruve

    

 

L'empereur Claude va embellir la ville de Lyon dont il est natif dont le théâtre romain de Fourvière, l'odéon, les boutiques etc.

 

Contrairement à ce que nous avons vu dans les livres précédents, le rattachement au royaume de France se fait... en douceur ! 

Bon, vous verrez qu'il y aura bien un peu de chamaillerie entre le comte du Forez, les bourgeois de Lyon et l'archevêque de Lyon qui demandera au roi de France Philippe IV le Bel son arbitrage...

 

Verdict : annexion de facto de la ville à la France

Approbation : confirmée par le pape Clément V mais il faut dire que ces deux-là étaient bien complices

 

Si vous avez regardé la série "Les rois maudits", vous connaissez l'histoire rocambolesque de cette partie de l'histoire !

La meilleure version 1972

 

Maintenant, visitons cette très belle ville de Lyon et pas question de le faire sans la compagnie d'une marionnette bien connue dont vous pouvez suivre toutes les aventures : j'ai nommé Guignol et son ami Gnafron

 

Profitez-en pour savourez le patois de la région !

 

Ils évoquent, dans cette vidéo, une tradition immuable depuis 377 ans : celle du vœu des échevins que je vous relate dans le livre mais sachez que grâce à cette histoire, vous pouvez déguster les fameux "coussins de Lyon" Trop trop bon...

 

C'est simple, ils sont même classés au Patrimoine National de la Confiserie !

" - Ouais, m'sieur, rien que ça"

 

QUESTION D'ECOLE 

Quel maire a refusé systématiquement de participer au vœu des échevins ? 

 

Chuuuutttt les lyonnais, on ne souffle pas !

 

Et quel est l'origine du nom Guignol ?

ha ha, vous en saurez des choses en lisant le livre !

 

Revenons à FOURVIERE

Elle se mérite cette colline sauf si vous prenez le funiculaire...  il vous faudra monter les 238 marches de la montée des Carmes puis les 500 de la montée Nicolas-de-Lange

 

Mais tant de beauté !

 

La basilique de Notre-Dame-de-Fourvière et la chapelle de la Vierge que notre ami Guignol appelle "Marinette". La présence de "Marinette" est liée à l'histoire du vœu des échevins.

 

Et que dire de cette tour, le point le plus élevé de Lyon qu'on a tendance à comparer avec la Tour Eiffel...

Et pourtant rien à voir ! C'est un restaurateur qui en a eu l'idée ce qui parait normal pour cette "Capitale de la Gastronomie". Je vous raconte son histoire dans le livre...

 

Maintenant, est-ce un petit clin d'œil quand même aux parisiens ? La tour fait presque 86m de hauteur MAIS avec la colline de Fourvière, elle culmine à... 372m !! 60 de plus que la tour Eiffel, faut-il y voir un pied de nez de notre ami Guignol ??

 

LE VIEUX LYON

 

Au moyen-âge, la colline est abandonnée et la ville se blottit à son pied :

sur la rive droite, autour de la cathédrale Saint Jean où trabouler devient un plaisir pour découvrir ces rues typiques comme la montée du Gourguillon et prévoyez de vous arrêter au bouchon pour déguster la soupe aux crêtes de coq...

 

QUESTION D'ÉCOLE 

Que veut dire "trabouler" et d'où vient ce nom ?

 

 

sur la rive gauche de la Saône, LA CROIX ROUSSE, quartier des canuts qui travaillent en famille jusqu'aux enfants qui préparent les fils de soie.

 

Les rues retentissent du bruit des métiers à bras en action : "bistanclaque’pan" "bistanclaque’pan"...

Le progrès du métier Jacquart provoquera bien des révoltes puisqu'il met au chômage les enfants grâce à sa carte perforée qui trie les fils de soie automatiquement.

 

Les "robots" qui remplacent l'homme ne date pas d'hier ! Mais peut-on arrêter le progrès ?

 

Néanmoins, la tradition des canuts se perpétue à Lyon où vous retrouverez les articles de soie "Canova" au passage Thiaffait qui regroupe ateliers et boutiques branchées.

 

PERSONNES CÉLÈBRES DE LYON

Florence Foresti

Sébastien Bouillet

La mère Brazier

Mathieu Viannay

 

QUESTION D'ÉCOLE : Qui sont ces personnages ?

réponse en cliquant sur ce lien ;-)

 

LA PRESQU'ILE, située entre le Rhône et la Saône

Place des Brotteaux, Place Bellecour, gare Lyon-Perrache, Place des Terreaux, Place des Cordeliers et le nouveau quartier Confluences...

Tous ces endroits regorgent de bâtiments plus beaux les uns que les autres qui méritent qu'on s'y attarde où vous découvrirez quelques grandes maisons lyonnaises comme le traiteur Pignol, la maison Reynon, le roi du saucisson Bonnard, Voisin et ses coussins en chocolat, le Grand café des Négociants etc.

 

Ah ! Vous devez absolument découvrir tout l'histoire de la recette de l'oreiller de la belle Aurore, racontée par Georges Reynon lui-même !

 

Si vous flânez du côté de la basilique Saint-Martin d'Ainay, vous êtes dans le quartier des "bonnes familles lyonnaises", notamment rue Victor Hugo était, du temps des romains, le quartier des "Canabae" = entrepôts où de nombreuses mosaïques romaines sont aujourd'hui au musée gallo-romain de Fourvière.

 

Pour agrandir la ville, l'ile Mognat est acquise et en 1836, la brasserie Georges est bâtie par un brasseur venant d'Alsace Georges Hoffherr : très bon endroit pour le commerce puisqu'il y avait là un relais de poste sur la route Paris-Marseille puis à l'arrivée du chemin de fer, la gare Lyon Perrache ouvre juste à côté !!

 

Le nouveau quartier de la Confluence est, depuis 2003, une des plus vastes opérations d'aménagement de centre-ville en Europe !

 

LA RIVE GAUCHE DU RHÔNE est restée longtemps une zone marécageuse... aujourd'hui, vous y découvrirez le parc de la Tête d'Or, les Brotteaux, la Guillotière, Gerland... le stade construit par Tony Garnier et les halles du même nom : cet architecte a réalisé de belles choses à Lyon en commençant sa carrière par la construction d'une étable avec laiterie appelée "la Vacherie."  

 

 

 

En 1988, les habitants lui rendent hommage en créant le musée urbain Tony Garnier : 25 fresques inspirées de ses œuvres.

 

 

A l'est, c'est la Part-Dieu avec son "crayon" et la gare TGV.

 

Pourquoi parc de la Tête d'or ? Une tête de Christ en or y serait enterrée mais jamais trouvé à ce jour ??

 

Les Brotteaux : un projet de grande envergure conçu par Jean-Antoine Morand dont le pont qui porte son nom a une histoire bien tragique... qui finira "bien"... enfin si on peut dire ça... puisqu'il sera détruit 200 ans plus tard pour le passage du métro qui passe... DANS son tablier ! Traverser le Rhône à l'intérieur d'un pont, qui l'eut cru ? 

 

Au lieu dit "La Guillotière" qui doit son nom au sieur Guillot là où était sa propriété, on trouvait jadis les cabaretiers et les aubergistes... aujourd'hui il y a même un quartier chinois.

 

QUESTION D'ÉCOLE :

Connaissez-vous la signification de la Part-Dieu ? 

 

Ce fut, en 1844, un terrain militaire avec casernes qui sera vendu à la ville de Lyon pour devenir un centre commercial de 120 000m² avec une tour de bureaux, le fameux "crayon" où vous pouvez dormir à l'hôtel, situé tout en haut de la tour.

 

Tout semble démesuré dans ce quartier : la gare de Lyon-Saint-Exupéry TGV, la tour Incity et ses 39 étages, les Halles de Lyon-Paul Bocuse jusqu'à la villa lumière qu'habitaient les frères Auguste et Louis Lumière, les inventeurs du cinématographe !

 

 

Un peu longuet au début mais imaginez l’exploit ! L’arroseur est à 3 ‘ du film

 

VILLEURBANNE

Sur la colline de Cusset était une importante exploitation agricole romaine : la Villa Urbana

A l'origine, elle ne faisait pas partie du Lyonnais mais du Dauphiné.

 

En 1856, les lyonnais obtiendront le rattachement de Villeurbanne au département du Rhône.

 

Sur le blason, on voit bien ce double attachement avec le dauphin à gauche et le lion à droite.

  Ce qui peut compliquer un peu lorsque, par exemple, une même rue porte deux noms différents selon qu'elle se trouve à Lyon ou Villeurbanne !!

 

Dans mon livre, je termine par vous détailler la composition du mâchon : ce casse-croûte matinal composé de cochonaille ou de tripes, arrosé de pots de Beaujolais ou de Mâcon, tradition qui vient des canuts pour prendre des forces avec, au choix (heureusement), pas moins de 11 spécialités lyonnaises suivies du fromage (Saint Marcellin et Cervelle du Canut) et de la tarte à la praline, des bugnes et... 

Non, on va s'arrêter là ;-)

 

Mais pour digérer, on peut le chanter en compagnie de Raymond Souplex et les quatre barbus

 

 

Il se veut simple et convivial mais ne vous y trompez pas ! C'est un moment quasi religieux à vivre... que Frédéric Dard, le père du commissaire San-Antonio, raconte avec émotion. 

 

Je vous donne rendez-vous pour la deuxième partie du Lyonnais où nous irons dans :

     Le Grand Lyon
     Les monts du Lyonnais 
     Les monts de Tarare
     Le Forez 
     Et le Beaujolais

 

A bientôt !

LE LYONNAIS 2ème partie LE LANGUEDOC - 2ème partie